Roudeau Cécile

Publié le 15 novembre 2019

RechercheBiographieMediasPublicationsArticles

Thèmes de recherche

  • littérature étatsunienne, long dix-neuvième siècle
  • littérature et histoire politique (construction de l’État, littérature et démocratie)
  • études de genre
  • littérature et environnement

 

Thèmes d’encadrement, master et doctorat :

  • littérature étatsunienne, long dix-neuvième siècle
  • écritures régionalistes, Nouvelle-Angleterre
  • femmes écrivains, études de genre
  • littérature et histoire politique
  • humanités environnementales (littérature et environnement, littérature et anthropocène)
  • études des périodiques

 

Recherche en cours

Les premiers travaux de Cécile Roudeau portaient sur le régionalisme de la Nouvelle-Angleterre, qu’elle inscrit plus largement dans la littérature étatsunienne du long dix-neuvième siècle et qu’elle lit en contrepoint des écrits transcendentalistes, de la fiction de Nathaniel Hawthorne, des écrits de Harriet Beecher Stowe… Son premier livre (Presses Universitaires Paris Sorbonne, 2012) reconsidère la notion de « lieu » dans l’écriture régionaliste de la Nouvelle-Angleterre (Sarah Orne Jewett, Mary E. Wilkins Freeman, notamment). L’ouvrage montre comment « avoir lieu », dans ces écrits, est autant une revendication politique et épistémique qu’une expérience spatiale. Ces textes régionalistes s’inventent un lieu : espace labile qui entre en dissonance avec une pensée régie par la compartimentation. Avoir lieu, en ce sens, n’est pas tant s’enraciner que couper au travers des cadastres ; il s’agit, en mettant en crise les définitions, de se situer sur la ligne mouvante, frontalière, entre les catégories, de remettre en œuvre le découpage du monde depuis l’espace du texte.

Son nouveau projet s’appuie sur un nombre croissant de travaux, empiriques et théoriques, sur l’État (en sociologie, en science politique et en histoire) qui reconsidèrent l’articulation entre la démocratie et l’État en revenant sur l’opposition longtemps présumée entre les deux. Contrairement aux interprétations de la littérature américaine du début et du milieu du XIXe siècle comme une littérature contre l’État, l’ouvrage entend montrer comment la production littéraire au sens large participe à une redéfinition de l’État –depuis l’âge de la société « bien régulée » des années 1830 en Nouvelle-Angleterre jusqu’à l’ère Progressiste en passant par la crise de la guerre de Sécession. Les textes littéraires de l’époque entrent en conversation avec l’invention d’un nouveau régime de gouvernance démocratique fondé sur des modes d’administration du quotidien bien plus que sur des révolutions constitutionnelles.  En s’intéressant à différentes pratiques et formes (littéraires) – du traité domestique au roman au périodique – le projet lit des textes de femmes écrivains aux côtés d’écrivains masculins canoniques, avec la visée d’étendre la recherche en cours sur l’État démocratique à des domaines tels que la domesticité et la politique de genre.

Parcours

  • 2015-           Professeur des universités, UFR d’études anglophones, Université Paris Cité
  • 2007-2015    Maître de conférences, Département d’anglais, Université Sorbonne nouvelle
  • 1998-2007    Agrégée-répétitrice, Département LILA, École normale supérieure, rue d’Ulm, Paris

 

Formation

  • 2014 Habilitation à diriger des recherches. Ce que peut la littérature : vers une singularité sans concept. Parcours de la littérature américaine. HDR soutenue à l’université Sorbonne nouvelle. Christine Savinel (garante).
  • 2007 Thèse de doctorat : La Nouvelle-Angleterre : Questions de lieu. Autour de l’œuvre de Sarah Orne Jewett, sous la direction de M. le Professeur Pierre-Yves Pétillon (ENS/Sorbonne-Paris IV).
  • 1996 Agrégation d’anglais
  • 1992 Admise à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm.

 

Responsabilités scientifiques et pédagogiques :

 

 

Thèmes d’encadrement, master et doctorat : 

  • littérature étatsunienne, long dix-neuvième siècle
  • écritures régionalistes, Nouvelle-Angleterre
  • femmes écrivains, études de genre
  • littérature et histoire politique
  • humanités environnementales (littérature et environnement, littérature et anthropocène)
  • études des périodiques

2022 “The Form(s) of Charlotte Perkins Gilman’s Pragmatism,” American Literature in Transition, ed. Lindsay Reckson, Cambridge University Press. (sous presse)

2023 Reading with and against the Grain: New Perspectives on Mary E. Wilkins Freeman. Dir. Myrto Drizou, Stephanie Palmer, Cécile Roudeau. Edinburgh University Press.

2022 “Toward Critical State Studies: Bringing the Democratic State Back in American Literary Criticism,” American Literary History, vol. 34, no.1, p. 315-326.

2022 “Democracy / State: James Fenimore Cooper on the Frontier, 1826-1757,” Crossings in Nineteenth-Century American Culture: Juctures of Time, Space, Self and Politics, ed. Edward Sugden, Edinburgh University Press.

2012  La Nouvelle-Angleterre: Politique d’une écriture. Récits, genre, lieu. Paris. Presses Universitaires de  Paris Sorbonne/AFEA. 2012, 464 p.

 

>> https://cv.archives-ouvertes.fr/cecile-roudeau

<< Fév 2024 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 1 2 3

Actualités

Twitter @LarcaParis