La conversation transatlantique

Publié le 19 janvier 2021

Les échanges franco-américains en poésie depuis 1968

Lang Abigail

Editeur : Les presses du Réel

Parution : 19/01/2021

Nombre de pages : 336

>> Lien éditeur

RésuméTable des matièresCritiques
Les échanges féconds entre poésie française et américaine depuis le tournant de 1968.
 
Le dialogue entre la poésie française et la poésie américaine remonte au XIXe siècle. Mais si les Américains en quête de modernité se sont d’emblée tournés vers la France, le courant s’est inversé à partir des années 1970, les poètes français regardant désormais vers les États-Unis au moment où la modernité s’essoufflait. Cette étude rend compte de ce phénomène en mettant au jour les enjeux qui ont préoccupé les poésies française et américaine et motivé leurs échanges. Pour y parvenir, elle pose les questions suivantes.
Pourquoi les poètes objectivistes (Reznikoff, Zukofsky, Oppen…) ont-ils bénéficié en France d’une réception sans cesse recommencée depuis cinquante ans ?
Pourquoi tant de poètes français et américains de la même génération se sont-ils lus, cités et entre-traduits dans les années 1980, au point d’établir une communauté transatlantique ?
Comment, après 1968, « dissoudre la solennité poétique » et adapter le « bas voltage » américain dans la langue de Racine ? Comment dire la poésie ? Comment la lecture publique s’institutionnalise-t-elle en France ? « Être debout et parler », est-ce encore de la poésie ?
Au moment où la poésie en France éprouvait un sentiment d’impasse et entreprenait un bilan de la modernité, la conversation transatlantique lui aura offert un forum pour redéfinir ses formes et sa fonction. S’y sont notamment fait entendre Ashbery, Roche, Roubaud, Royet-Journoud, Albiach, Hocquard, di Manno, Gleize, Leibovici, les Waldrop, Auster, Duncan, Palmer, Bernstein, Hejinian, Watten, Doris, Fourcade, Creeley, Rothenberg, Antin, Heidsieck, Cadiot, Alferi.
 
 
Abigail Lang est maître de conférences à Université de Paris où elle enseigne la littérature américaine et la traduction. Elle dirige, avec Dominique Pasqualini, la collection Motion Method Memory aux Presses du réel.

Introduction

La tradition moderne des deux côtés de l’Atlantique
Préfiguration : l’écriture intransitive de Denis Roche et de John Ashbery
1968

1. La réception perpétuellement recommencée des objectivistes

1.1. Les années 1970 ou le formalisme radical
Serge Fauchereau : « le premier mouvement littéraire délibérément américain »
Le Zukofsky de Jacques Roubaud, antidote au surréalisme et anti-Pound
Les gestes d’Anne-Marie Albiach et de Claude Royet-Journoud

1.2. Les années 1990 et la littéralité
Royaumont, 1989 : la modernité négative rencontre la poésie Language
Le Témoignage de Reznikoff : un modèle pour la seconde littéralité
La Revue de littérature générale : les limites de l’alternative objectiviste

1.3. Vers le XXIe siècle : Testimony comme test de poésie
Jean-Marie Gleize et l’objectivisme français vs. Jacques Roubaud et l’objectivisme radical
Post-poésie : le tournant pragmatique

2. Une communauté de contemporains

2.1. « Ce lien étrange que les livres tissent entre eux »
Le coup de foudre
L’écriture du désastre
Le livre
Le blanc
Le texte entre les livres

2.2. Une communauté à distance
Robert Duncan, figure du passeur
Impression Sun : révélation de la traduction
Première révélation, impression Lucrèce, 1978 : l’élégiaque inverse
Deuxième révélation, impression Sun 1986-1989 : déconnexion des énoncés
Poétique du destinataire : critique de la littérature
Poétique de l’énoncé : critique du discours
La communauté à distance

2.3. Un bureau sur l’Atlantique
21+1 poètes américains d’aujourd’hui « convergences d’idées et d’approche »
Organiser un contexte
West Deck
Faire des tables communes

2.4. La traduction collective à Royaumont
« Partager l’écriture »
Traduire à plusieurs
Littéralités
Bilan
Cauda – « ma mère au téléphone » ou la langue maternelle étrangère de Stacy Doris

3. Le tournant oral

3.1 De la poetry reading à la lecture publique
Renaissance de la poetry reading
Le difficile passage
La lecture publique

3.2. Ton
Vingt poètes américains ou le tournant oral de la poésie américaine
Robert Creeley ou la parole mise en pièce
Dominique Fourcade ou le bas voltage

3.3. Improvisation
Écrit, oral et mental
Forme et performance
Le présent de la composition
Chercher une phrase

Conclusion

Sortir de la modernité
Redéfinir la poésie
Vers une poésie mondiale ?

  • ‘Literary history is now again, after a longtime hegemony of theory cum philosophy inflected methods, a thriving part of the study of literature. The rise of media studies, the lasting impact of the archival turn as well as the perhaps surprising return of book history (very cool today!) –all exciting side-effects of the digital revolution in art and society– are key factors in this success. Literary history is also all the more exciting since its contemporary forms do not abandon or censor the great debates of the 70s and 80s, when French Theory hit the world. Abigail Lang’s meticulous study of what she calls the “transatlantic conversation” between French and U.S. poets and poetry texts and practices since 1968 is a marvelous example of what literary history is not only representing but also doing today: it is an inspiring mix of textual and archival close-reading, also containing a broad analysis of the thriving forces behind cultural change, an open eye on post-national and plurilingual communication, and last but not least a sharp reflection on what is at stake, both aesthetically and politically, in poetry, that most daring and self-reflexive but also most fragile form of writing and living in our modern times.’ … https://www.leonardo.info/review/2021/02/la-conversation-transatlantique-les-echanges-franco-americains-en-poesie-depuis-1968
  • Reviewed by Jan Baetens, February 2021, Leonardo
<< Jan 2023 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Actualités

Twitter @LarcaParis