Séminaire FLT – Joe Milutis (University of Washington) Myths of Attention: What Online Cooking Tutorials Can Tell Us About Experimental PDF Literature Organized by Chloé Thomas, « Makers of Literature ». Joint session with Digital Materialities.

Publié le 16 mai 2023

16 mai 2023 - 17 h 30 min - 19 h 30 min


One relatively unexamined aspect of experimental literature in the 21st century has been the emergence of the PDF format as a venue for expanded image-text books.  Far from being simply etexts, these online-only books tend to strain the hospitality of the book.  They are pretexts for providing experiences that challenge typical forms of reading attention.  Much of literary culture seems to privilege the culture of the « slow » and immersive aspects of reading, however these PDFs explode dichotomies between a « slow » (and more beneficial) literary culture and a « fast » (and distracted) internet image culture.  Using a thumbnail history of the « cooking show » as a parallel example, I will discuss the ways in which these myths of readerly attention are perhaps incomplete without taking into account the various medium-specific affordances that PDF and online literary experimentalism exploit.

Joe Milutis is a writer, media artist and Associate Professor of Interdisciplinary Arts and the MFA in Creative Writing and Poetics at the University of Washington-Bothell.  Work has appeared in Fence, Triple Canopy, Cabinet, PennSound Authors, Jacket2, Tagvverk, Gauss PDF, as well as a variety of performance and gallery venues.  He is the author of Failure, A Writer’s Life (Zer0 Books: 2013), Ether: The Nothing That Connects Everything (University of Minnesota Press: 2006), and Bright Arrogance, a column on experimental translation in Jacket2.  His translation of Roland Barthes’ all except you is forthcoming from Punctum Books.  Numerous chapbooks, media-literary hybrid works, videos and sound pieces can also be found at <www.joemilutis.com>

 

 

 

 

Qu’entend-on par « littérature » ? Qu’enseigne-t-on aujourd’hui sous cette étiquette, sachant que le littéraire déborde les limites que lui imposait autrefois la littérature comme discipline ? Quelles sont les conséquences herméneutiques, épistémologiques, méthodologiques et pédagogiques, de ce déplacement ? Couvrant l’ensemble de l’aire anglophone depuis la Renaissance jusqu’à l’extrême contemporain, les travaux de l’axe Frontières du littéraire proposent une réflexion formelle et modale (en lien avec les cultures visuelle, matérielle et la traduction) sur ce qu’implique, déjoue, reconfigure l’appellation « littérature », une appellation qui ne recoupe que partiellement celle, conjointe, du « littéraire ». La recherche au sein de FLT vise à interroger nos cadres théoriques, nos catégories de pensée et nos corpus grâce à une pratique critique et politique de la transversalité. Penser le littéraire comme frontière et penser à la frontière du littéraire et d’autres modes de représentation du monde ou de savoirs sur le monde (notamment ceux des sciences humaines et sociales, voire des sciences dures), penser le littéraire et la littérature comme toujours déjà pris dans le monde, c’est faire de notre pratique de la littérature (écriture, lecture, exégèse) un lieu de relance et de critique de l’espace commun. En tant qu’équipe de spécialistes de littératures anglophones en France, l’axe FLT entend tirer parti de sa situation elle-même frontalière pour contribuer à la réflexion menée tant aux Etats-Unis qu’en Grande Bretagne sur les nouvelles approches des littératures anglophones, et, plus largement, au débat actuel sur la pratique et la théorie de la littérature.

Responsable du séminaire

Abigail Lang

Carnet de l’axe et du séminaire :

 https://flt.hypotheses.org

 

<< Fév 2024 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 1 2 3

Actualités

Twitter @LarcaParis