Wright Morris, L’essence du visible

Publié le 20 février 2019

Catalogue officiel de l’exposition de Wright Morris, L’essence du visible à la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris, du 18 juin au 29 septembre 2019.

Bertrand Anne

Agnès Sire

Editeur : Editions Xavier Barral

Parution : 20/02/2019

Nombre de pages : 204

>> Lien éditeur

RésuméTable des matièresCritiques

Photographe américain né dans le Nebraska, Wright Morris (1910-1998), qui deviendra une figure de la littérature américaine, publie ses premiers romans et nouvelles au milieu des années 1930. Ses écrits évoquent le monde paysan des Grandes Plaines, dans lequel il a vécu durant son enfance. De retour d’un voyage en Europe, il commence à utiliser l’image photographique dans ce qu’il nomme « photos-textes ». Cette approche novatrice de la relation texte-image donne lieu à la publication de trois ouvrages, The Inhabitants (1946), The Home Place (1948), puis God’s Country and My People (1968), qui manifestent toute la puissance évocatrice de ses talents de photographe et d’écrivain conjugués.

Durant une douzaine d’années, il photographie la vie simple des Américains, empruntant au réalisme des auteurs et photographes de la Grande Dépression, tels John Steinbeck ou Walker Evans : « J’ai vu le paysage américain encombré de ruines que je voulais sauver », déclare-t-il, précisant « vouloir enregistrer cette histoire avant qu’elle ne disparaisse ». Ses images, le plus souvent vides de toute présence humaine, montrent des objets du quotidien. Des vêtements sans corps, des lits et des chaises, des couverts sur une table : le temps est suspendu, l’image énigmatique. Morris réussit à capturer « l’essence du visible ».

Réalisées sur une courte période, ses images d’un monde rural durement éprouvé inscrivent le photographe dans l’histoire de la photographie documentaire américaine de l’entre-deux-guerres, mais l’usage qu’il en fait dans une forme singulière, réutilisant autrement le même corpus au sein de livres différents, fait aussi de lui un précurseur dans l’histoire du livre de photographie.

Cet ouvrage est le catalogue de l’exposition « Wright Morris. L’Essence du visible » à la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris, du 18 juin au 29 septembre 2019, qui présentait pour la première fois l’œuvre du photographe en France et en Europe.

  • 3        Wright Morris : Les lieux où ils vécurent, les choses qu’ils laissèrent derrière eux     Stephen Arkin
  •  13       L’Essence du visible    Agnès Sire
  •  23       Le Feu intérieur           Anne Bertrand
  •  47       Statement                    Wright Morris
  •  49       Photographies
  • 194      Liste des œuvres
  • 197      Chronologie
  • 199      Bibliographie photographique sélective
<< Fév 2024 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 1 2 3

Actualités

Twitter @LarcaParis