Séminaire : « L’Amérique de Tocqueville en questions » – « La déportation des Indiens de l’Est dans les années 1830 : un « génocide providentiel » ?

Posted on May 15, 2023

15 May 2023 - 14 h 00 min - 16 h 00 min


Lundi 15 mai, 14h-16h (séance organisée en visio)

Thème de la séance : « La déportation des Indiens de l’Est dans les années 1830 : un « génocide providentiel » ?

Lien ZOOM sur demande auprès de Marie-Jeanne Rossignol :

L’Indian Removal Act, voté à quelques voix près par le Congrès des États-Unis le 28 mai 1830, et la subséquente déportation de l’ensemble des populations autochtones du Sud-Est vers l’ouest du Mississippi dans les années qui suivent, reste, avec la crise de la nullification et la Bank War, un des évènements majeurs du contexte dans lequel Tocqueville et Beaumont sillonnent l’Amérique en construction du président Jackson. Ce tournant dans l’histoire de la jeune nation états-unienne et des nations amérindiennes, dont Tocqueville et Beaumont sont les témoins (comme en ce jour d’hiver 1831 où ils croisent une délégation de choctaws déportés par l’armée des États-Unis), est une thématique importante dans les écrits des deux voyageurs (dans les chapitres I et X de la Démocratie en Amérique et les Quinze Jours dans le Désert de Tocqueville, ainsi que dans les annexes de Marie ou l’esclavage de Beaumont).

À travers ces divers écrits, il s’agira d’identifier les forces et faiblesses des observations de Tocqueville et Beaumont au regard des réalités historiques de la période. Surtout, dans la continuité méthodologique de ce cycle de séminaires, il conviendra de mettre en lumière toute l’ambiguïté de leur rapport à la démocratie au sens large. En effet, si l’historiographie récente réaffirme le caractère antidémocratique de la déportation des Indiens opérée par l’État (Unworthy Republic, Saunt), il apparaît qu’aux yeux de nos deux auteurs, celle-ci relève davantage de la « conséquence » du phénomène démocratique. Pour Tocqueville notamment, l’inéluctable avancée de la démocratie sur le continent américain implique la disparition des Indiens. Tantôt « romantique » à la recherche dans le « désert » d’une réalité autochtone vouée à disparaître, tantôt observateur empathique mais désabusé face au sort réservé aux autochtones, Tocqueville ne s’offusque pas non plus du déclin de la « sauvagerie » face au progrès « de la civilisation ». La mise en œuvre du déplacement autoritaire des nations indiennes ne lui semble pas indiquer un dévoiement du régime démocratique, peut-être simplement une idiosyncrasie étatsunienne. Dès lors, l’avènement démocratique serait-il selon lui compatible avec l’annihilation d’un peuple ?

Ce séminaire à trois voix (Marie-Jeanne Rossignol, Laurence Cossu-Beaumont, Augustin Habran) sera commenté par Lionel Larré (Université Bordeaux-Montaigne) et l’auditoire.

Marie-Jeanne Rossignol reviendra sur les références que fait Tocqueville dans le chapitre I de la Démocratie aux idées de Thomas Jefferson sur les populations indiennes telles qu’elles apparaissent dans Notes on the State of Virginia (1785. Trad. française de François Specq, 2015). Elle rappellera la politique indienne du troisième président au tout début du XIXe siècle (assimilation et « civilisation ») et sa philosophie de l’Indien à laquelle Tocqueville emprunte pour concevoir sa propre théorie de l’égalité démocratique.

Laurence Cossu-Beaumont abordera la question indienne telle qu’elle est traitée dans Marie ou l’esclavage de Gustave de Beaumont.

Augustin Habran considèrera la rupture représentée par la politique indienne menée par Andrew Jackson, notamment à l’égard des nations indiennes dites « civilisées ». Ce sera l’occasion de mettre en lumière, à travers l’analyse des écrits de Tocqueville à ce sujet, toute l’ambiguïté de la posture coloniale de ce dernier et de réfléchir – plus largement – à l’articulation tendue entre État et démocratie dans cette période charnière.

 

Références bibliographiques :

Benoit, Jean-Louis. « Tocqueville : de la question indienne à l’Algérie ». Commentaires 3.163 (2018): 635-646.

Bowes, John P., Land too good for Indians: Northern Indian Removal, Norman: University of Oklahoma Press, 2016.

Chateaubriand, François-René de. Voyage en Amérique. Paris : E. Pick, 1857.

Cooper, James Fenimore. The Last of the Mohicans. Oxford: Oxford UP, Collection Oxford World’s Classics, 2008 [1926].

Delâge, Denys. « Trois observateurs de la condition indienne aux États-Unis durant la première moitié du XIXe siècle : Tocqueville, Beaumont et Gallatin ». Les Cahiers des Dix 66 (2012): 339-378.

Habran, Augustin. « Alexis de Tocqueville dans le désert : la quête infructueuse de l’Indien authentique dans l’Amérique Jacksonienne ». Revue Française d’Études Américaines 172 (2022/3) : 36-49.

Howe, Daniel Walker. What Hath God Wrought: The Transformation of America, 1815-1848. New York : Oxford UP, 2007.

Jullien, Dominique. « L’anecdote américaine chez Tocqueville : la méconnaissance du double ». Romantisme 82 (1993): 57-72.

Karp, Matthew. The Vast Southern Empire: Slaveholders at the Helm of American Foreign Policy. Cambridge: Harvard UP, 2016.

Lacam, Jean-Patrice. Les Indiens de Tocqueville : Témoignage et réflexions sur l’Amérique indienne des années 1830. Paris: L’Harmattan, 2013.

LARRÉ, Lionel, ed. Unconquerable: The Story of John Ross, Chief of the Cherokees, 1828-1866. Lincoln: University of Nebraska Press, 2022.

Le Scanff, Yvon. « Quinze jours dans le désert : Tocqueville et la wilderness ». Études 2 (2006): 222-233.

Liebersohn, Harry. “Discovering Indigenous Nobility: Tocqueville, Chassimo, and Romantic Travel Writing”. The American Historical Review 99.3 (1994) : 746-766.

Marienstras, Élise. Les mythes fondateurs de la nation américaine. Paris : Maspero, 1976.

Saunt, Claudio. Unworthy Republic: The Dispossession of Native Americans and the Road to Indian Territory. New York : WW Norton, 2020.

Tocqueville, Alexis de. Œuvres I. Gallimard : Bibliothèque de la Pléiade, 1991. (Cahiers portatifs du Voyage en Amérique, pp. 27-413).

—————. De la Démocratie en Amérique, I. Paris : Gallimard, Collection Folio Histoire, 2018 [1835 et 1840].

—————. Quinze Jours dans le Désert. Paris : Gallimard, Collection Folio, Voyage. 2019 [1861].

 

Contexte scientifique du projet :

L’intérêt récent pour l’Amérique antebellum et plus précisément les années dites « jacksoniennes » (1815-1848) nous invite à relire les écrits d’Alexis de Tocqueville et de Gustave de Beaumont relatifs à leur voyage aux États-Unis à la lumière des apports de l’historiographie de la période. Le séminaire propose de revisiter ces décennies à travers différentes thématiques abordées dans les écrits, telles que les réseaux politiques, le mouvement associatif ou la politique indienne.  Nous entendons en quelque sorte recontextualiser ce corpus multiforme (carnets de voyage, étude sociologique, rapport administratif, correspondance, roman). En effet, ces écrits pourtant passionnants ne semblent pas constituer un panorama exhaustif des mutations à l’œuvre dans cette société états-unienne « en construction » car il paraît incontestable que les deux hommes sont passés à côté de certaines dynamiques essentielles. C’est justement cette disjonction entre savoir historique actuel et des textes auxquels on attribue souvent le statut de classiques (philosophie politique, sociologie, littérature) qui nous semble susceptible de nourrir une discussion non seulement historiographique mais également épistémologique. Cette réflexion s’inscrit dans un projet de recherche collectif en chantier. Les séances de séminaire sont conçues comme un espace de présentation du travail et de discussion.

Les séances pour l’année universitaire 2022-2023 auront lieu :

– Le lundi 12 décembre 14h30-16h30 salle Mezzanine à la Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle : « Historiciser le voyage : les interactions de Tocqueville et Beaumont en Amérique à travers quelques rencontres emblématiques ».

– Le lundi 13 mars 14h-16h (en visio) : « Associations et prisons : la réforme morale et philanthropique prétexte du voyage en Amérique, Surveiller et punir ? ».

– Le lundi 15 mai 14h-16h (en visio) (dans le cadre du séminaire « Le fait culturel et la citoyenneté » de l’équipe RÉMÉLICE) : La déportation des Indiens de l’Est dans les années 1830 : un « génocide providentiel » ?

 

Contacts :

 

<< Jun 2023 >>
MTWTFSS
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

News

Twitter @LarcaParis