« Réseau documentaire et historique sur les eaux minérales 1650-1850 » : Sophie Vasset et François Zanetti (ICT UP), lauréats Emergence 2021 de l’Université de Paris pour leur projet

Publié le 4 janvier 2022

Sophie Vasset, maîtresse de conférences des universités à l’Université de Paris, membre du LARCA, est lauréate, avec François Zanetti (ICT Université de Paris) de l’appel Emergence en Recherche 2021 de l’Université de Paris pour le projet « Réseau documentaire et historique sur les eaux minérales 1650-1850 » (Res-Sources)

Les eaux minérales sont au XVIIIe siècle un enjeu central des savoirs et des pratiques médicales et font actuellement l’objet de multiples projets de recherches historiques qui renouvellent le champ.

Élément d’une pharmacopée reconfigurée par les transformations de la chimie, elles s’intègrent également à une approche néo-hippocratique qui met l’accent sur l’influence de l’environnement sur la santé. Cette ressource thérapeutique est particulièrement mobilisée pour le traitement de maladies chroniques. Compte tenu des particularités de leur accessibilité (géographique et économique), les autorités publiques y accordent une attention particulière dans le cadre des soins aux indigents et aux soldats.

L’étude des eaux minérales a engendré au XVIIIe siècle une accumulation de données, produites par une variété d’individus et d’institutions médicales ou administratives. Cette profusion constitue un défi en termes de conservation, d’accès, d’analyse et d’interprétation. Comme les médecins et les administrateurs autour de 1800, nous sommes confrontés à des questions méthodologiques et pratiques face aux données issues de l’analyse chimique et de l’observation clinique de centaines de localités.

Dans une perspective d’histoire matérielle des savoirs, nous voulons (1) interroger les pratiques et outils élaborés par les savants pour collecter et traiter les données relatives aux eaux minérales et (2) utiliser les outils informatiques contemporains pour proposer des prototypes de visualisation de ces données. Nous voulons réfléchir de manière transhistorique aux dynamiques de production, de gestion et d’utilisation des données dans le contexte de la recherche et de la médecine.

Au croisement des humanités médicales et des humanités numériques, le projet Res-Sources veut être un catalyseur pour l’interconnaissance et la collaboration d’équipes d’Université de Paris, expertes dans la recherche historique, la conservation, la numérisation et l’indexation, les systèmes d’information géographique et la cartographie, la fouille de texte et la visualisation de réseaux.

    << Fév 2024 >>
    lmmjvsd
    29 30 31 1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 1 2 3

    Actualités

    Twitter @LarcaParis