Nouvelles fractures pandémiques Covid-19 et résilience démocratique – 9 &10 décembre 2021 au CEVIPOF

Publié le 18 novembre 2021

 

Organisation :

François de Chantal, Alexandre Escudier, Felix Heidenreich et Nicolas Leron

Contact :

Alexandre Escudier ()

S’inscrire : ici

 
La pandémie de Covid-19 a eu un impact très variable sur les personnes et les familles, sur les entreprises, les territoires et les Etats, la géopolitique mondiale même. Tout a été simultanément affecté à un degré ou à un autre : les individus selon leur capital social, les firmes suivant leur secteur d’activité, les régions et les Etats en fonction de leur spécialisation économique.
Le présent colloque aimerait contribuer à prendre une plus exacte mesure de tout cela, en confrontant différents types d’enquêtes et d’approches sur les nouvelles fragilités sociales, économiques, territoriales et politiques en France, en Allemagne, aux États-Unis et au Canada.
La plupart des inégalités de dotation et de résilience antérieures ont sans conteste été accrues, alors que de nouvelles sont apparues : l’inégalité d’exposition au risque pandémique et économique selon les métiers ; l’inégalité mondiale entre les Etats sanitairement sous-dotés et à faible qualité de signature ; l’inégalité de croissance entre capitalisme de plateforme et économie présentielle ; l’inégalité en matière de décrochage scolaire selon la structure des familles, leurs conditions de logement et leur capacité propre d’encadrement pédagogique ; l’inégalité enfin entre hommes et femmes selon leur très inégale distribution respective entre métiers présentiels et distanciels, et selon la nouvelle charge mentale du confinement, a fortiori dans les familles monoparentales, et pour les mères seules isolées.
Comment l’Exécutif et le Législatif ont-ils réagi en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en au Canada à la crise sanitaire ? Comment éviter une polarisation accrue de l’économie suite au double choc simultané, et inédit, sur l’offre et la demande ?
Comment empêcher que certaines classes sociales ne glissent en dessous des indicateurs minimaux de bien-être ? Comment prévenir la montée du sentiment de décohésion sociale, territoriale et générationnelle des nations démocratiques ? De quelle manière enfin la crise a-t-elle aggravé ou transformé la défiance institutionnelle en France, en Allemagne et en Amérique du Nord ?
La montée de la défiance politique face à la performance de l’État démocratique vis-à-vis de chocs exogènes comme la Covid-19 oblige les démocraties parlementaires à se saisir de toutes ces questions à la fois pour se réinventer.
 

Programme :

 -Programme du 9 décembre-
 
09.00 : Introduction générale
           « Des vulnérabilités sociales à la vulnérabilité démocratique ? »
           Alexandre Escudier, CEVIPOF, Sciences Po
 
1- Espaces et choc pandémique
 
Modération : Alexandre Escudier, CEVIPOF, Sciences Po
09.15 : « Emploi et pandémie : les territoires d’une crise »
             Coline Bouvart et Jean Flamand, France Stratégie

10.00 : « L’exode urbain aura-t-il lieu ? »
             Achille Warnant, EHESS

10.45 : Pause-café

11.15 : « La Géopolitisation des vaccins ? »
             Florent Parmentier, CEVIPOF, Sciences Po

12.00 : « Échecs d’anticipation des risques : perspectives allemandes »
             Felix Heidenreich, Université de Stuttgart

12.45 : Pause déjeuner

2- Pandémie et expérience fédérale en Amérique du Nord
 
Modération : François de Chantal, Université de Paris
14.30 : « Fédéralisme et gestion de la crise pandémique au Canada »
             Daniel Béland (McGill University) – visio-conférence

15.00 : « La révolution néo-fédérale »
             François de Chantal,
Université de Paris
             Elisabeth Fauquert, Université Paris Nanterre

15.30 : « Liberté de culte vs santé publique ? Les communautés religieuses face         

            au COVID-19 aux États-Unis »
             Elisa Chelle, Université Paris Nanterre

16.00 : Discutant : Christophe Cloutier-Roy, UQAM

16.30 : Pause-café

17.00 : Discussion

17.30 : « Défiance et émotions politiques : l’épreuve de la pandémie »
             Martial Foucault, CEVIPOF, Sciences Po

 
 ———-
 
-Programme du 10 décembre-
 
3 -Nouvelles vulnérabilités et transformations globales
 
Modération : Alexandre Escudier, CEVIPOF, Sciences Po

9.00 : « 4 millions de Français fragilisés par la crise sanitaire »
          Sandra Hoibian, Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation                                           des  conditions de vie (CREDOC)

9.45 : « Une nouvelle explosion des inégalités ? »
           Joanie Cayouette-Remblière, Violaine Girard, Élie Guéraut,                                                      Institut National d’Études Démographiques (INED)

10.45 : Pause-café

11.15 : « Choc pandémique et transformations accélérées du capitalisme »
             Robert Boyer, EHESS

12.00 : « Choc d’offre et choc de demande : une simultanéité inédite »
            Anne-Sophie Alsif, BDO France / Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

12.45 : Pause déjeuner

4- Défiances démocratiques et pandémie
 
Modération : Nicolas Leron, CEVIPOF et OFCE, Sciences Po

14.30 : « Dialogue social et choc pandémique »
             Guy Groux, CEVIPOF, Sciences Po

15.15 : « La ‘convergence des luttes’ en temps de pandémie »
             Réjane Sénac, CEVIPOF, Sciences Po

16.00 : Pause-café

16.30 : « Covid-19 vs. Convention citoyenne pour le climat : le choc des légitimités »
             Nathalie Blanc, CNRS LADYSS/ Centre des Politiques de la Terre
             Bernard Reber, CEVIPOF, Sciences Po

17.15 : « Les anomalies de la Ve République et la crise sanitaire »
              Thibaud Mulier, Université Paris-Nanterre

    << Fév 2024 >>
    lmmjvsd
    29 30 31 1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 1 2 3

    Actualités

    Twitter @LarcaParis