Appropriation culturelle : peut-on « voler » une culture ? – Ary Gordien – The Conversation – 14 juin 2020

Publié le 16 juin 2020

Nouveau rebondissement en février 2020 dans l’affaire des frises du Parthénon d’Athènes, qui avaient été emportées par Lord Elgin en 1802 et depuis sont exposées au British Museum en Angleterre : le gouvernement grec pourrait demander la restitution de ces œuvres lors des négociations du Brexit entre l’Europe et l’Angleterre.

Depuis moins de dix ans, des polémiques sur l’appropriation culturelle sont de plus en plus souvent relayées en France, depuis les mondes anglophones. Il est reproché à des artistes blancs et occidentaux de tirer profit de l’art et de la culture de minorités ethnoraciales et de populations non occidentales. Il existe bien, dans le monde de la culture, de véritables violences et inégalités socioéconomiques et ethnoraciales. S’il faut les analyser et les critiquer, on ne peut pas pour autant considérer la culture comme la propriété privée de certaines communautés  que s’approprient d’autres. Des échanges culturels se sont toujours produits dans l’histoire de l’humanité et se poursuivent. Comment reconnaître cette fluidité culturelle tout en gardant un point de vue critique sur ce qui est décrié comme de l’appropriation ?

Des cultures spoliées par les Occidentaux

Dépasser les frontières culturelles pour penser les échanges

L’art face aux inégalités et préjugés raciaux

Lire l’intégralité de l’article : https://theconversation.com/appropriation-culturelle-peut-on-voler-une-culture-136885

Ary Gordien est anthropologue, chargé de recherches au CNRS, LARCA,

 

    << Fév 2024 >>
    lmmjvsd
    29 30 31 1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 1 2 3

    Actualités

    Twitter @LarcaParis